La CCEEBC peut attester un objet seulement s’il répond aux critères d’intérêt exceptionnel énoncés dans la Loi sur l’exportation et l’importation de biens culturels. Plus précisément, l’objet doit présenter un intérêt exceptionnel en raison soit de son rapport étroit avec l’histoire du Canada ou la société canadienne, soit de son esthétique, soit de son utilité pour l’étude des arts ou des sciences.

Il ne suffit pas de décrire les caractéristiques apparentes d’un objet pour établir que celui-ci présente un intérêt exceptionnel. Dans la demande d’attestation, le demandeur doit présenter une justification se rapportant à au moins un des critères suivants relatifs à l’intérêt exceptionnel.

RAPPORT ÉTROIT AVEC L’HISTOIRE DU CANADA

Définir et analyser le rapport étroit de l’objet avec l’histoire artistique, culturelle, scientifique ou sociale du Canada. Il peut s’agir d’un lieu ou d’un événement; d’une personne ou d’un groupe; d’un aspect propre à l’histoire du Canada; ou encore d’une découverte, d’un développement, d’une innovation ou d’un mouvement d’importance historique. En définitive, expliquer pourquoi le rapport étroit de l’objet avec l’histoire du Canada est exceptionnel.

RAPPORT ÉTROIT AVEC LA SOCIÉTÉ CANADIENNE

Définir et analyser la place de l’objet dans la société canadienne par son rapport étroit avec une tradition culturelle ou un mode de vie; une pratique spirituelle ou un système de croyances; un groupe ou une communauté. En définitive, expliquer pourquoi le rapport étroit de l’objet avec la société canadienne est exceptionnel.

ESTHÉTIQUE

Définir et analyser l’esthétique de l’objet. Par exemple, énumérer les raisons pour lesquelles l’objet est novateur ou important sur le plan de la composition, de la conception, de l’exécution ou du style. En définitive, expliquer pourquoi l’esthétique de l’objet est exceptionnelle.

UTILITÉ POUR L’ÉTUDE DES ARTS

Définir et analyser l’utilité de l’objet pour l’étude des arts, tels que les beaux-arts, les arts appliqués ou décoratifs, l’architecture, la littérature, la musique, les arts du spectacle, les nouveaux médias et les autres arts. L’analyse devrait aborder la façon dont l’objet contribue ou pourrait contribuer à la compréhension des arts ou d’une pratique artistique. Préciser aussi si l’objet constitue un spécimen représentatif de l’œuvre d’un créateur; d’une technique, d’un style, d’un genre, d’une école, d’une période, d’un mouvement ou d’une tradition. En définitive, expliquer pourquoi l’utilité de l’objet est exceptionnelle pour l’étude des arts.

UTILITÉ POUR L’ÉTUDE DES SCIENCES

Définir et analyser l’utilité de l’objet pour l’étude des sciences, telles que les sciences appliquées, les sciences biologiques, les sciences physiques, les sciences sociales ou leurs dérivés. L’analyse devrait aborder la façon dont l’objet contribue ou pourrait contribuer à la compréhension des sciences ou d’une pratique scientifique ou s’il constitue un spécimen représentatif des pratiques scientifiques; d’un domaine, d’une théorie, ou d’une innovation. En définitive, expliquer pourquoi l’utilité de l’objet est exceptionnelle pour l’étude des sciences.


Pour en savoir plus sur la façon de structurer une justification conforme à ces exigences, veuillez consulter Comment structurer une justification d’intérêt exceptionnel.

Date de la dernière modification :